Droit d'auteur: stockbroker / 123RF Banque d'images

Comment économiser un SMIC, sans dégobiller et en étant écolo ?

Il y a un problème avec les enfants. Ils sont sales ! Crados, dégueux, répugnants ! Ils se font dessus de la naissance à 3 ans, environ. Et pendant toute cette période, il va vous falloir feinter pour avoir à changer le moins possible la couche votre descendance ! Car à chaque fois que votre gamin se relâche, il vous coûte un peu plus d’argent !…

Un SMIC de pipi et de caca….

L’un des principaux postes de dépense dans les premières années de vie de votre bébé, c’est les couches ! En moyenne, vous allez devoir mettre à votre chiard (le mot est bien trouvé) 4.410 couches entre sa naissance et l’âge de la propreté… Et c’est juste une moyenne ! Si ça se trouve, votre enfant dont vous êtes si fier ne sera pas propre avant ses 7 ans !

Autant de dépenses inévitables qui vous coûteront la bagatelle de 1543,5€… C’est encore une moyenne, avec un prix à la couche de 35 centimes d’euro. Mais c’est globalement ce que vous pouvez dors et déjà mettre de côté si vous attendez un morpion, parce qu’il va vous falloir casquer un max !

L’alternative « couche réutilisable »

Heureusement, nous vivons une période bénie pour les inventions ! Après des années à acheter/utiliser/jeter des couches en plastiques et substances toxiques, la société revient doucement vers des solutions pleines de bon sens : la couche réutilisable !

Pour vous donner une bonne conscience écologique et arrêter de jeter votre argent à la poubelle, vous avez la possibilité d’opter pour une couche écologique et réutilisable ! J’exagère un chouia, car les couches écologiques le sont un peu moins qu’on pourrait l’imaginer. Déjà, vous allez faire beaucoup plus de lessives ! Vous jetterez moins de déchets dans votre poubelle, mais il faudra bien évacuer tout ce qui sort de votre bébé par quelque part ! Ça vous coûtera moins cher en lessive qu’en couche traditionnelle, mais ça ne sera pas gratuit pour autant !

De plus, la plupart des couches réutilisables actuelles nécessite de placer une petite feuille de papier dans la couche avant de la refermer. Ce « voile de protection » sert à accueillir la grosse commission et éviter d’avoir à racler la couche ! Cette feuille est par la suite jetée et il faudra en acheter régulièrement ! Mais encore une fois, toutes ces contraintes vous reviendront moins chères qu’une couche Pampers ou Huggies de base !

Pour être complètement serein, il vous faut trouner avec 4 ou 5 couches réutilisables. Et encore, je parle si vous les lavez chaque jour ! Donc il va vous falloir devenir un pro de l’organisation pour tenir la cadence et ne pas vous retrouver à cours de couches !

Quelques marques de couches réutilisables que je recommande :

Hamac : C’est la couche que vous trouverez le plus facilement. En ce qui me concerne, je les vois dans certaines enseignes bio. Les couches Hamac sont conçues et fabriquées en France, ce qui ne gâche rien !

Wua Wua : Un concurrent sérieux à Hamac. De la même manière, WuaWua fabrique ses couches réutilisables en France, dans des matières de qualité. Les motifs proposés sont plus atypiques. On aime ou on aime pas. À vous de juger !

Juicy Bumbles : La promesse est d’avoir une couche qui tienne de la naissance aux 3 ans de l’enfant ! Pour que la taille s’adapte, une multitude de boutons pressions, à fermer selon la grosseur du gamin ! Là, c’est pas made in France, mais c’est solide et pas trop cher !

Pour débuter sérieusement avec les couches réutilisables, il vous faut au minimum une petite quinzaine de couches… C’est un investissement important, mais gardez en tête que c’est de l’argent intelligemment dépensé, pour une fois ! Pour ne pas avoir à casser votre PEL (à moins que ça ne soit déjà fait avec la naissance de bébé), vous pouvez très bien alterner au début entre couches traditionnelles jetables et couches réutilisables. Et remplacer au fur et à mesure les Pampers par des produits écologiques.

Et sérieusement, comment changer une couche ?!

Histoire que vous n’ayez pas perdu 5 minutes de votre vie, voici comment mettre une couche simplement à un bébé !

  • Préparer le matériel nécessaire : couche propre (je précise pour les débutants distraits), carrés de coton, liniment. Éventuellement vêtements de rechange et un jouet pour distraire le marmot pendant le changement !
  • Réussir à attraper le bébé, et l’allonger sur la table à langer.
  • Déboutonner l’entrejambe du pantalon, ou du body du bébé. Pas la peine de le mettre à poil pour lui changer sa couche ! Si vous n’avez pas opté pour des vêtements pratique, débrouillez-vous !
  • Détacher la couche en place, et essuyer rapidement les fesses du bébé avec le pan avant.
  • Replier la couche sale sur elle-même, et la glisser sous les fesses de bébé.
  • Avec un coton et du liniment, nettoyez les fesses de bébé, du haut vers le bas. C’est-à-dire du sexe jusqu’aux fondement. C’est important de nettoyer dans ce sens pour éviter d’avoir une infection urinaire. On nettoie toujours du « plus propre » vers le « plus sale ».
  • Une fois que le bébé est propre, retirer la couche sale et en mettre une propre.
  • Centrer la couche de manière à ce que les attaches soient au niveau du nombril.
  • Refermer la couche et réhabiller votre enfant.
  • ET SURTOUT, on ne s’éloigne jamais de la table à langer, et on ne quitte pas des yeux le gamin ! Les risques qu’il roule sont trop important.

Par contre pour les odeurs, je n’ai pas encore trouvé la solution… Entre la naissance du bébé et la diversification de l’alimentation, c’est tolérable. Cependant ensuite, c’est assez terrible et vous ne pourrez pas y couper ! Faites comme moi, respirer par la bouche et penser à autre chose !

Bon courage !

Auteur de l’article : Julien

Blogueur autant que Papa et créateur de vêtements pour enfants, j'écris tous les jours sur mes différents blogs et j'en fais mon métier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.