Aller au resto avec son gamin peut être source de stress

Comment sortir au resto avec son enfant ?

Avant de devenir parent, il nous est tous arrivé de sortir au resto avec sa meuf ou son mec, et d’être très inquiets du bébé dans sa poussette stationnée à quelques tables de nous… Le môme va-t-il se réveiller et se mettre à hurler, nous contraignant à passer une sale soirée ? Va-t-il dégobiller sa purée et se mettre à gueuler, nous obligeant à terminer au plus vite notre dessert ? Ou va-t-il simplement faire un gros caca malodorant, vomir et se mettre à hurler, ce qui enterrerait toute idée crapuleuse pour la suite de la soirée ?

Mais maintenant que nous sommes entrés dans le camp des parents, faut-il nous interdire toute sortie jusqu’à la majorité de notre progéniture ? Sommes-nous condamnés à manger des pâtes et des pizzas chez nous, et à faire la vaisselle jusqu’à l’éternité ?

NON !

En ce qui me concerne, ma paternité ne m’a jamais empêchée de me faire un restaurant avec ma nana et ma fille. Il se trouve que cette dernière n’est pas spécialement chiante pour ce qui est des sorties. Elle a été habituée très jeune à bouger régulièrement, et s’adapte bien à nos sorties.

En fait, il faut procéder avec vos gamins comme avec un animal (pardon pour l’analogie… Mais c’est finalement assez proche à ce stade de l’évolution !). Si vous habituez un chiot ou un chaton à faire de la voiture, vous pouvez être certain qu’il n’aura pas la gerbe dès que vous voudrez l’amener chez le véto en bagnole.

La première fois que nous sommes allés au restaurant avec le bébé, elle n’avait que quelques mois au compteur. 6 mois pour être exact, et c’était dans un superbe resto gastronomique de Saint-Malo (on ne se refuse rien !). Ma crainte était la même que la vôtre : que ma gamine se mette à hurler, ou lâche un gros caca qui incommode toute la salle du restaurant. Et quand les gens payent environ 300€ par tête, c’est encore plus gênant.

Avec ma compagne, nous avions tout prévu pour éviter le drame : sa bouffe à elle, des petits jouets, de quoi dessiner et un iPad pour pouvoir lui mettre des dessins animés si l’attente était trop longue. Le secret de la réussite d’une sortie, c’est l’anticipation. Avant, vous pouviez décider d’un resto à la dernière minute. Mais cette période d’insouciance est révolue ! Maintenant il va vous falloir sortir avec un sac de bordel pour occuper le gamin.

Prendre de quoi s’occuper… et parer au pire !

La clef du succès réside dans votre capacité à prévoir. Vous connaissez mieux votre enfant que n’importe qui d’autre. Donc vous seul savez à peu près ce qui peut calmer votre marmaille en cas de problème.

Vous allez préparer un petit sac, dans lequel vous allez mettre une ou deux couches de rechange, de quoi changer complètement votre môme (un petit vomito est si vite  arrivé !), un bavoir et des mouchoirs. Prenez aussi de quoi manger et grignoter. Avant deux ans, c’est compliqué de trouver un plat que pourra manger votre gamin. Vous n’avez sans doute pas envie de dépenser 12€ dans une assiette que votre progéniture effleurera du bout de la fourchette !

Ça, c’est pour la partie repas ! Maintenant la partie « on occupe le braillard » ! Prenez avec vous un petit livre d’images, un jouet que votre enfant aime particulièrement. Et évidemment, le doudou et/ou la tétine ! Les oublier serait signer votre arrêt de mort !

Et pour les repas un peu longs, faites-en sorte d’avoir de la batterie dans votre téléphone, pour dégainer rapidement un dessin animé sur YouTube ou Netflix ! Mettre les gosses H-24 devant un écran, c’est pas top. MAIS là, c’est pour la bonne cause ! Ça va sauver votre repas et celui de la 10aine de familles autour de vous ! Et ce ne sont pas 30 minutes de Peppa Pig qui feront que votre fils sera bête comme ses pieds, rassurez-vous !

Faites des compromis

Enfant qui s'ennuie clairement au restaurant !La poussette, c’est chiant dans un restaurant. Mais une poussette, c’est quand même assez pratique pour stocker tout le bazar du petit dernier, et pour le faire dormir s’il commence à présenter des signes de fatigue.

Mon conseil pour être tranquille, c’est de réserver votre restaurant et de prévenir que vous venez avec un gamin. Demandez un coin du resto au calme, ou vous pourrez laisser la poussette pour éventuellement faire dormir le petit dernier.

Certains gamins sont plus « sages » lorsqu’il y’a du monde autour d’eux. Je n’ai personnellement pas observé cela, du coup je préfère être dans un coin tranquille, sans trop de passage (comprendre : loin des w.c.). Ça permet de s’étaler un peu et de pouvoir faire du bruit en jouant par exemple.

Si votre enfant ne tient pas encore assis, alors la poussette vous sera d’un grand secours. À la maison, vous avez sans doute un transat, mais c’est délicat de débarquer au restaurant avec tout le matériel qu’il aurait fallu ! Oubliez le parc, le tapis d’éveil et le transat, donc ! Il faut composer sans pendant l’heure et demie de repas !

Ne changez pas (trop) vos habitudes.

L’arrivée d’un gosse perturbe pas mal notre routine d’adulte. Mais ça ne doit pas complètement chambouler votre quotidien ! Si vous aimez sortir au resto, partagez cette passion avec votre progéniture ! Faites-lui goûter les bonnes choses (attention, je parle de bouffe ! L’alcool c’est niet !). Vous ne pourrez peut-être pas tester les menus dégustations des restos 3 étoiles en 15 plats – car c’est un peu long pour n’importe quel enfant. Mais vous pourrez toujours sortir et l’amener avec vous dans n’importe quelle autre guinguette un peu moins « chicos ».

L’apprentissage de la bonne bouffe est aussi important que le reste. Les sorties au restaurant font partie de la vie, il ne faut donc pas négliger cet aspect des choses. Faites-vous plaisir, faites plaisir à votre nana et à votre môme !

Auteur de l’article : Julien

Blogueur autant que Papa et créateur de vêtements pour enfants, j'écris tous les jours sur mes différents blogs et j'en fais mon métier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.